En naviguant sur ce site vous acceptez que nous utilisions des cookies pour mesurer notre audience, vous proposer des fonctionnalités sociales, des contenus et publicités éventuellement personnalisés.

Qu'est-ce que l'hypnose?

 
 
Beaucoup de cultures connaissaient ce qu’on appelle « les états modifiés de conscience » et les utilisaient pour soulager les personnes de leurs difficultés quotidiennes.
 
Que ce soient les Égyptiens, les Sumériens, les Grecs, certaines tribus en Amérique, tous pratiquaient ce qui s’apparente aujourd’hui à de l’hypnose et reconnaissaient que le corps et l’esprit sont étroitement liés.
 
C'est au XVIIIe siècle, en Occident, que l'on redécouvre l'hypnose à partir des expériences menées par le Docteur Franz Anton Mesmer. Après avoir été délaissée à la suite de la découverte des anesthésiants, et aussi à cause de la mauvaise presse engendrée par les spectacles truqués, la pratique de l'hypnose retrouve, depuis une trentaine d'années, sa place non seulement dans le milieu médical mais aussi parmi les accompagnements alternatifs.
 
Dans la mythologie grecque, Hypnos était le dieu du sommeil, fils de Nyx, la nuit.
 
Le mot Hypnose apparaît dès 1814 dans le Dictionnaire de l’Académie Française et a sans doute été choisi pour sa représentation métaphorique du sommeil. 
Pourtant, l’hypnose thérapeutique, telle qu’elle est pratiquée en cabinet, ne plonge pas les personnes dans le sommeil. Bien au contraire, l'hypnose est un état de notre esprit, exactement comme la veille ou le sommeil, mais différent de ceux-ci.
 
La personne n’est ni endormie, ni totalement éveillée, elle se trouve dans un entre-deux : un état modifié de conscience (EMC). Cet état  modifié de conscience est  naturel et ordinaire, indispensable à l’équilibre psychique.
 
Nous vivons tous des états modifiés de conscience et cela plusieurs fois par jour.
Lorsque vous fixez une flamme, un feu de cheminée, perdu dans vos pensées, que vous êtes là sans être là.
En conduisant, en regardant un film, en lisant un livre… quand vous perdez la notion du temps et que vos pensées vous emmènent ailleurs… Ce sont des moments où on est "absent", "dans la lune", déconnecté de notre environnement immédiat. On peut l'observer souvent chez des gens à la terrasse d'un café par exemple, ils sont totalement immobiles, le regard fixe dans le vague sans rien regarder en particulier pendant un certain temps puis ils se remettent à bouger.

Il a été démontré que dans cet état, notre cerveau et notre esprit fonctionnent différemment de l'état de veille. Ce n’est ni dormir, ni perdre conscience, c’est être dans un état de conscience particulier qui permet d’accéder à notre inconscient, et donc à toutes les ressources utiles que l’on possède. Quand on est dans cet état, on dit que l'on est en transe, ou dans une transe hypnotique.

Un adulte connaît ces états en moyenne toutes les 90 à 120 minutes. Un enfant les vit environ toutes les 20 minutes.

L’hypnose est l’un des outils de changement les plus puissants qui soit. Elle permet d’atteindre plus facilement l’inconscient. Accéder à votre inconscient, c’est accéder à l’ensemble de vos ressources, pour trouver de nouvelles solutions, de nouvelles manières d’être. Grâce à l’hypnose vous entrez dans le monde de tous les possibles.

"Tout ce qui peut être imaginé est réel." Picasso avait raison. En hypnose, vous utilisez votre capacité à imaginer, à produire des images mentales représentant un objet, une situation, un lieu, un comportement...  Ainsi, vous agissez sur vos comportements ou vos processus physiologiques pour les changer ou les améliorer.

Milton Erickson (1901- 1980) psychiatre et psychologue américain jouera un rôle important dans le renouvellement de l’hypnose clinique et a consacré sa vie à l’hypnose thérapeutique. Sa conviction repose sur la croyance que chacun possède en lui toutes les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu’il rencontre : il s’agit par conséquent d’utiliser ses compétences et ses possibilités d’adaptation personnelles. 

La personne hypnotisée oublie la réalité extérieure pour entrer dans sa réalité intérieure et peut ainsi agir de façon pertinente, guidée par un praticien en hypnose, sur ses transformations en fonction des objectifs qu’elle a préalablement définis.


L’Hypnose ne se substitue pas au diagnostic médical et aucun traitement ne doit être suspendu sans l’avis du médecin.